Dossier : Test du Thecus N5550, un nas 5 baies à hautes performances

Logo ThecusCe n’est pas la première fois qu’il est question du constructeur de Nas Thecus sur ce site. En effet, ayant eu accès par le passé au matériel d’un ami pendant une période, j’ai pu déjà réaliser quelques articles. Son appareil m’avait laissé un bon souvenir…

Aujourd’hui, je rentre en possession d’un nas 5 baies de cette marque, le N5550 et je vous propose de vous en faire partager ma découverte au travers de ce dossier, et évidemment des tutoriels qui suivront au fil du temps et de mes usages…Il y a un an, j’avais relevé le challenge de Vincent de Thecus d’adapter à un appareil Thecus, un tutoriel que j’avais écrit pour un Nas Synology dans lequel Vincent m’avait laissé un commentaire. Il est vrai que depuis, sans appareil Thecus directement sous la main, il m’était difficile de poursuivre à maîtriser cette marque, pourtant réputée à la fois pour ses performances de transferts, et la fiabilité de son hardware ainsi que ses capacités d’innovations matérielles : en effet ce fut une, si ce n’est LA première marque de Nas à intégrer par exemple un port USB3, ou un port HDMI …

Présentation du boîtier Nas N5550 de Thecus :

Ce dossier est consacré au N5550, un Nas 5 baies de la marque Taiwanaise, dont le coeur du matériel repose sur un processeur Intel Atom D2550 double coeur à 1,86Ghz équipé de 2Go de Ram DDR3 .

Le Nas est dans un boitier métallique noir, avec une façade munie d’une porte aérée en plastique noir, et laissant apparaître un écran lcd dont l’affichage est de couleur dominante bleue, indiquant différentes informations sur l’état de l’appareil, et permettant quelques réglages à l’aide de 4 touches. Derrière cette porte on accède aux 5 tiroirs dans lesquels se logent les disques durs, au bouton Power, au bouton Reset permettant de réinitialiser le système en cas de problème, ainsi qu’un port USB3.

Des leds donnent différentes informations sur le fonctionnement : la première indique l’état de boot de l’appareil ou de sa mise à jour, deux autres donnent l’état des deux ports RJ45 ainsi qu’un dernier indiquant un état d’alerte lié à une erreur système éventuelle.

Enfin le côté droit de chaque tiroir contient également un voyant indiquant l’activité des disques.


La connectique est plutôt complète et variée puisqu’on trouve 2 ports réseau Ethernet Gigabit supportant le Wake On Lan ( ce qui ira très bien avec mon routeur sous DD-Wrt) , de 4 ports USB2 à l’arrière et 1 port USB3 en face avant, 1 port eSata à l’arrière, et pour la partie multimédia : 1 port VGA, 1 port HDMI ainsi qu’une connectique audio complète en mini-jack comme sur un PC (Micro, entrée et sortie ligne) .

De nombreuses petites perforations existent sur chaque face latérale  du boitier, pour assurer une bonne circulation de l’air, brassé par un gros ventilateur unique, très silencieux, qui a une vitesse de rotation qui s’adapte en fonction de l’élévation de la température dans le boitier, ce qui permet d’assurer une température toujours convenable dans celui-ci.

Articles en relation avec celui-ci

Cette entrée a été publiée dans Dossiers/Tests, Informatique, Nas, Réseau, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Dossier : Test du Thecus N5550, un nas 5 baies à hautes performances

  1. Mr Xhark dit :

    L’interface par rapport à Synology (packages, ipkg, etc.) me semble bien pauvre non ? Il manque aussi un tuner TNT si sortie HDMI à mon goût !

    • Sam dit :

      Effctivement, l’interface du Thecus est moins « esthétique » que l’interface DSM de Synology, mais elle n’en est pas moins clairement organisée. Le Thecus présente d’indéniables qualités fonctionnelles. Par exemple en milieu professionnel le Thecus propose un initiateur iSCSI que Synology ne propose pas. Synology offre la possiblité brancher de brancher une clé USB TNT … mais pas de sortie HDMI. De même Qnap propose le RTRR mais pas Synology…
      De mon point de vue on en est « aux balbutiements avancés » (formulation curieuse certes mais qui reflète l’ébullition qu’il va y avoir très prochainement dans le domaine des NAS à mon avis) . Qnap propose par contre à la fois l’HDMI et le support de clé USB Tnt ainsi qu’un module de visualisation mais il semble que ce soit encore perfectible. Dvico proposait le TviX DUO S1 qui faisait HDMI, FullHD mais la partie « nas/stockage » était rudimentaire… Le premier de ces constructeurs qui fédèrera cela « convenablement » prendra une longueur d’avance auprès des particuliers…
      Rien n’est totalement « tranché » entre ces trois « grands » à mes yeux dans le domaine des NAS … chacun ayant encore quelques particularités bien appréciables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>