Dossier : Test du Thecus N5550, un nas 5 baies à hautes performances

Les caractéristiques techniques du N5550 de Thecus :

D’un point de vue stockage, ce Nas supporte différents types de Raid :

  • Raid 0 (Agrégat de disque par bande pour une rapidité optimale mais sans sécurité)
  • Raid1 (disque en miroir),
  • Raid5 (3 disques mini avec possibilité de perte d’un disque)
  • Raid6 (4 disques mini, avec possibilité de perte de deux disques)
  • Raid 10 (combinaison de raid1+0 nécessitant 4 disques mini)
  • et Jbod (agrégat de disque en un ou plusieurs volumes)

De surcroît les disques sont échangeables à chaud tout comme la reconstruction Raid à la suite d’une défaillance. Le formatage des disques se fera en Ext3, Ext4 ou XFS .

Les protocoles supportés sont nombreux et peuvent faire face à tout type de situations : SMB/CIFS pour la compatibilité Windows, AFP pour MacOs, NFS pour Linux , et bien évidemment les autres protocoles habituels tels que HTTP, HTTPS, FTP, SSH, etc ….mais aussi des protocoles liés au multimédia, puisqu’il est UPnP et certifié DLNA.
J’apporterai un peu plus de détails sur ces points un peu plus loin dans ce dossier.

Outre le support de l’IPv4 , Thecus a implémenté également l’IPv6 dans son Nas, le rendant ainsi paré pour être intégré dans différentes infrastructures réseau. La gestion des deux cartes réseau bénéficie également de possibilités logicielles intéressantes car il est possible de faire de la répartition de charge (Load Balancing) , de l’agrégation de liens (avec un switch « intelligent » compatible avec le protocole 802.3ad) , du Failover (en cas de défaillance d’une carte réseau) , etc ….

Enfin ce qui fait de lui un véritable appareil très professionnel, c’est le support de l’iSCSI aussi bien en tant que cible que client initiateur iSCSI, ce que tous les Nas ne font pas ! En effet, la plupart proposent d’être cible iSCSI mais plus rarement d’être client iSCSI (initiateur)

Avec l’iSCSI et le Thin-Provisionning, le N5550 peut intégrer un environnement professionnel où la virtualisation est employée que ce soit avec Vmware VSphere ou Citrix Xen Server.

Parmi les fonctionnalités logicielles qui sont à remarquer avec ce Nas, on peut noter qu’il est livré avec un CD-Rom contenant Acronis True Image Oem et Thecus Backup Utility pour faire des sauvegardes du poste client ainsi que la sauvegarde des fichiers utilisateurs.

D’autres fonctionnalités logicielles sont fournies sous forme de modules d’extensions (gratuits) à installer uniquement si on le souhaite. Comme on le verra plus loin, cela lui procure entre autre un antivirus fichiers (McAfee Antivirus), un module de gravure des données du Nas (DataBurn) directement sur des disques CD, DVD et Blu-ray en toute simplicité.

Toujours dans cet esprit de sauvegarde et duplication des données, deux autres modules sont particulièrement intéressants. Le module DataGuard qui permet de faire des sauvegardes locales sur un disque externe USB ou eSata, mais aussi sur d’autres unités réseaux soit par le biais d’une synchronisation ou d’une duplication systématique avec d’autres Nas de la marque.

Mais pour assurer une plus grande universalité de cette duplication réseau, un module répondant au protocole standard Rsync permet la communication avec des serveurs offrant ce type de protocole de communication. Des possibilités de planification permettent de programmer la fréquence de ces sauvegardes et synchronisations.

Thecus N5550 : un communicant !Le schéma ci-dessus proposé sur le site de Thecus résume ainsi l’ensemble des communications avec l’extérieur qu’est capable d’établir ce Nas : un véritable polyglotte !

Le tableau des caractéristiques techniques complètes est fourni par Thecus sur son site internet dans la rubrique Specs.

Ce Nas apparaît donc comme très complet à tous les points de vue et rien ne semble avoir été oublié dans sa conception. Il nous reste à voir à l’usage dans les pages suivantes comment tout ceci est mis en oeuvre par ce constructeur . C’est parti …

Articles en relation avec celui-ci

Cette entrée a été publiée dans Dossiers/Tests, Informatique, Nas, Réseau, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Dossier : Test du Thecus N5550, un nas 5 baies à hautes performances

  1. Mr Xhark dit :

    L’interface par rapport à Synology (packages, ipkg, etc.) me semble bien pauvre non ? Il manque aussi un tuner TNT si sortie HDMI à mon goût !

    • Sam dit :

      Effctivement, l’interface du Thecus est moins « esthétique » que l’interface DSM de Synology, mais elle n’en est pas moins clairement organisée. Le Thecus présente d’indéniables qualités fonctionnelles. Par exemple en milieu professionnel le Thecus propose un initiateur iSCSI que Synology ne propose pas. Synology offre la possiblité brancher de brancher une clé USB TNT … mais pas de sortie HDMI. De même Qnap propose le RTRR mais pas Synology…
      De mon point de vue on en est « aux balbutiements avancés » (formulation curieuse certes mais qui reflète l’ébullition qu’il va y avoir très prochainement dans le domaine des NAS à mon avis) . Qnap propose par contre à la fois l’HDMI et le support de clé USB Tnt ainsi qu’un module de visualisation mais il semble que ce soit encore perfectible. Dvico proposait le TviX DUO S1 qui faisait HDMI, FullHD mais la partie « nas/stockage » était rudimentaire… Le premier de ces constructeurs qui fédèrera cela « convenablement » prendra une longueur d’avance auprès des particuliers…
      Rien n’est totalement « tranché » entre ces trois « grands » à mes yeux dans le domaine des NAS … chacun ayant encore quelques particularités bien appréciables.

  2. Coendou dit :

    Bonjour,

    Bon article !
    Concernant le tuner TNT (DVB-T), il est possible d’en ajouter un :

    Il serait utilisable avec XBMC (regarder et enregistrer), ce que je ne peux pas confirmer, n’ayant pas de TNT dans ma région…