Dossier : Test du Thecus N5550, un nas 5 baies à hautes performances

Première prise de contact avec le N5550 de Thecus :

Pour la première configuration du N5550, il est possible d’utiliser l’utilitaire fourni par Thecus sur CDRom ou sur son site. Cet utilitaire est commun à l’ensemble des Nas de la marque. Mais en fait, suivant la situation réseau, cet utilitaire n’est pas réellement indispensable lors de la première installation car l’afficheur de l’appareil indique directement l’adresse IP que l’appareil a par défaut : il s’agit de http://192.168.1.100 ! Ce côté pratique n’est pas anodin : en effet il est ni utile d’utiliser le logiciel de Thecus qui s’installerait sur le PC, ni d’avoir à faire un scan du réseau local pour trouver cette adresse IP. On est immédiatement opérationnel dès que le N5550 a fini sa séquence de boot.

Si le réseau sur lequel on raccorde le Nas n’est pas 192.168.1.x , deux choix s’offrent alors : soit utiliser le logiciel de Thecus, soit changer les paramètres de la carte réseau de son ordinateur pour modifier les paramètres de la carte réseau du Nas afin de le mettre en Ip fixe ou en DHCP. Dans ce dernier mode, l’afficheur LCD affichera l’adresse IP que le Nas se sera vu attribué : ce côté pratique est indéniablement un plus !

Néanmoins, pour ma part, à l’occasion de la première installation, et puisque le N5550 dispose de deux cartes réseaux, j’aurais apprécié que l’une des deux cartes soit effectivement configurée sur le réseau 192.168.1.x, mais que l’autre soit en client DHCP afin de ne pas être obligé d’utiliser le logiciel maison (moins j’installe de trucs sur mon ordinateur, mieux il se porte ;-) … et donc moi aussi ! ) ou d’avoir à reparamétrer la seconde carte réseau de mon ordinateur.

Néanmoins tout ceci reste d’une assez grande simplicité, rendue possible évidemment grâce à l’afficheur, mais également grâce à l’usage d’une unité DOM incluse dans l’appareil pour contenir le système d’exploitation du Nas, le rendant immédiatement fonctionnel et autonome par rapport aux disques durs que l’on insère par la suite.

Quand on ouvre dans un navigateur Internet à l’adresse Ip donnée par l’afficheur de l’appareil on parvient à une interface d’accueil disponible en deux versions : classique en Html ou animée du plus bel effet en Flash dont voici ci-dessous une copie d’écran .

Les identifiants par défaut sont : admin/admin et devront être naturellement changés pour éviter des problèmes de sécurité, surtout si le N5550 doit être rendu disponible sur Internet ou un réseau d’entreprise. Pour vous rendre compte par vous même de l’interface, Thecus la met à disposition sur son site à des fins de présentation et où l’on peut voir entre autre l’animation en flash.

Une fois identifié pour la première fois, un message d’avertissement sur les conditions d’utilisations vise à dégager Thecus de responsabilités en cas de problème de pertes de données suite à une défaillance de l’appareil.


Viens ensuite l’interface principale, très claire et en Français, où chaque option est parfaitement accessible, rangée de manière intuitive à l’aide de sous-menus qui identifient le champ d’activité concerné tel que Informations systèmes, Réseau, Stockage , Dispositifs externes, etc… Les icônes associées aux menus d’accueil des principales fonctions sont d’une apparence plutôt sympathique, et avec un graphisme bien évocateur des fonctionnalités qu’elles représentent.

Ainsi, pour l’exemple, le sous-menu Informations Système->Hardware Information ->Général nous indique bien qu’il s’agit d’un processeur Intel CPU D2550 @ 1.86Ghz équipé de 2012MB ( bizarre pas 2048MB…. ) de Ram et équipé d’un Dom simple.

L’onglet Network Interfarce Card nous indique que les deux cartes Ethernet sont des Intel 82574L Gigabit .

Deux contrôleurs SATA-II sont présents :

SATA1: Intel Corporation 82801JI SATA AHCI Controller
SATA2: Silicon Image Inc. SiI 3132 Serial ATA Raid II Controller

Enfin, les contrôleurs USB sont également de marque Intel pour les USB2 mais Renesas Technology pour l’unique port USB3 .

USB2.0-1: Intel Corporation 82801JI USB2 EHCI Controller #2
USB2.0-2: Intel Corporation 82801JI USB2 EHCI Controller #1
USB2.0-3: Intel Corporation 82801JI USB UHCI Controller #4
USB2.0-4: Intel Corporation 82801JI USB UHCI Controller #1
USB2.0-5: Intel Corporation 82801JI USB UHCI Controller #2
USB2.0-6: Intel Corporation 82801JI USB UHCI Controller #3
USB3.0-1: Renesas Technology Corp. Device 0015

Thecus informe donc en toute transparence sur l’équipement de son matériel, et comme on le voit, il ne s’agit pas de composants « au rabais » .

Passons à la configuration de notre premier disque.

Articles en relation avec celui-ci

Cette entrée a été publiée dans Dossiers/Tests, Informatique, Nas, Réseau, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Dossier : Test du Thecus N5550, un nas 5 baies à hautes performances

  1. Mr Xhark dit :

    L’interface par rapport à Synology (packages, ipkg, etc.) me semble bien pauvre non ? Il manque aussi un tuner TNT si sortie HDMI à mon goût !

    • Sam dit :

      Effctivement, l’interface du Thecus est moins « esthétique » que l’interface DSM de Synology, mais elle n’en est pas moins clairement organisée. Le Thecus présente d’indéniables qualités fonctionnelles. Par exemple en milieu professionnel le Thecus propose un initiateur iSCSI que Synology ne propose pas. Synology offre la possiblité brancher de brancher une clé USB TNT … mais pas de sortie HDMI. De même Qnap propose le RTRR mais pas Synology…
      De mon point de vue on en est « aux balbutiements avancés » (formulation curieuse certes mais qui reflète l’ébullition qu’il va y avoir très prochainement dans le domaine des NAS à mon avis) . Qnap propose par contre à la fois l’HDMI et le support de clé USB Tnt ainsi qu’un module de visualisation mais il semble que ce soit encore perfectible. Dvico proposait le TviX DUO S1 qui faisait HDMI, FullHD mais la partie « nas/stockage » était rudimentaire… Le premier de ces constructeurs qui fédèrera cela « convenablement » prendra une longueur d’avance auprès des particuliers…
      Rien n’est totalement « tranché » entre ces trois « grands » à mes yeux dans le domaine des NAS … chacun ayant encore quelques particularités bien appréciables.

  2. Coendou dit :

    Bonjour,

    Bon article !
    Concernant le tuner TNT (DVB-T), il est possible d’en ajouter un :

    Il serait utilisable avec XBMC (regarder et enregistrer), ce que je ne peux pas confirmer, n’ayant pas de TNT dans ma région…