Tuto : Faire une sauvegarde des données contenues dans un Nas Thecus

Que ce soit dans l’un ou l’autre des deux cas évoqués dans la page précédente, l’écran suivant nous propose alors de choisir dans les sources parmi les volumes disponibles et dans la destination parmi les supports disponibles.

Selection des sources

Dans la partie Source, on peut cocher plusieurs dossiers qui sont à un même niveau de profondeur dans l’arborescence : il n’est pas possible de sélectionner des dossiers issues de deux sous arborescences différentes. Par exemple le sous dossier SAM qui serait dans NAS_Public ne peut pas être sélectionné en même temps que le dossier iTunes_music qui est à la racine des dossiers partagés. Il faut sauvegarder l’intégralité de NAS_Public et de iTunes_music pour y parvenir. On peut regretter que de ce point de vue cela manque un peu de souplesse.

Vient ensuite la partie méthode de sauvegarde : incrémentielle ou synchronisée .
La différence entre les deux n’est pas très dure à comprendre avec l’exemple suivant :

Si vous avez sur votre source les fichiers 1 2 3 4  et sur la destination  1 2 3  alors dans les deux méthodes le fichier 4 sera ajouté , mais si vous supprimez 1 2 sur la source et que vous ajoutez 5 et 6 , alors vous obtiendrez sur la destination :
- par l’incrémentiel :  1 2 3 4 5 6
- par la synchronisée : 3 4 5 6

c’est-à-dire que vous garderez ou non les fichiers supprimés de la source suivant la méthode choisie. De plus si 3 a été modifié dans la source, il le sera aussi dans la destination .

Enfin, dès qu’on valide le dernier écran d’avertissement récapitulant ce qui va se produire (toujours en anglais :-( ) , la première sauvegarde démarre et ceci est instantanément indiqué dans l’interface de DataGuard.

Lorsque la tâche est terminée, on peut constater la présence sur le support externe de ses données sauvegardées, et on peut prendre connaissance du fichier de Log créé qui récapitule le déroulement de la tâche avec les erreurs éventuels. On reçoit également un mail de notification si on a mis en marche le système de notification du Nas.

Maintenant que les données sont sauvegardées, imaginons un désastre … et la restauration à une situation moins catastrophique.

Tout d’abord si le NAS est volé ou détruit, l’accès se fera directement sur le support externe par le biais d’un PC par exemple…Mais si on dispose d’un autre NAS ( identique ? ) alors on pourra reprendre son activité de manière analogue :

- avec l’option Copy en créant le même type de tâche mais cette fois en utilisant l’option qui s’appelle External Device vers RAID Folder. En effet, comme je l’ai dit plus haut chaque tâche étant à « usage unique », le bouton Restore présent dans l’interface de DataGuard n’est pas disponible pour effectuer directement la tâche inverse.

- avec l’option Schedule Backup en utilisant le bouton Restore qui lui est actif dans ce mode là .

Enfin, toutes les tâches Copy et ScheduleBackup sont regroupées dans le même écran des listes des tâches disponibles de DataGuard pour avoir une vue synthétique de l’ensemble des sauvegardes faites ou programmées.

Arrivé au bout de ce tutoriel, j’espère que vous allez vous précipiter pour sauvegarder vos précieuses photos et autres documents très importants et qui vous manqueraient cruellement en cas de perte définitive…

Mise à jour : Ce tutoriel a inspiré Thecus pour en faire une TechNews sur leur propre site en Anglais. (English version is available on Thecus TechNews there )

Articles en relation avec celui-ci

Cette entrée a été publiée dans Informatique, Nas, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.