La virtualisation d’un système d’exploitation : pourquoi faire ?

Fréquemment on me dit :

« qu’entends tu par ‘virtualiser’ ton ordinateur ? »

C’est ce que je vais essayer d’expliquer très brièvement dans cet article.

La virtualisation d’un système d’exploitation consiste à faire exécuter sur un seul ordinateur physique plusieurs environnement simultanément tels que Windows (dans différentes versions) mais aussi  Linux , voire Mac Os X, et cela comme s’ils s’exécutaient chacun sur un ordinateur différent.  C’est du « plusieurs machines en un » !

Quel intérêt me direz-vous ?

Pour le particulier cela peut être l’occasion d’avoir sous la main plusieurs environnements différents alors qu’il ne dispose que d’un seul physique. Ainsi, un ordinateur installé sous le « traditionnel » Ms Windows à la base, peut il exécuter simultanément un environnement Linux .

Ainsi , assurant tantôt des « explications/formations » auprès d’amis ou collègues, je dispose en permanence, sur mon ordinateur portable, de ces deux environnements sans avoir recours au « dual boot »(1).

Dans mon travail, j’ai recours à la virtualisation de serveurs. En effet, un des avantages majeurs, est d’affranchir le serveur de la machine réelle qui l’héberge : une panne sur cette machine physique et hop.. on déplace la machine virtuelle sur une autre machine physique et la reprise des services est immédiate. Une grande souplesse donc pour la maintenance… même si cela ne fait pas tout.

Un autre exemple de gain lors de l’utilisation de la virtualisation est la capacité des hyperviseurs (logiciels permettant la virtualisation) à pouvoir réaliser des « snapshots », c’est à dire de réaliser une photocopie à un instant t, des machines virtuelles qu’ils hébergent, et de pouvoir retrouver à n’importe quel moment cette photocopie ainsi réalisée. Ainsi, pour peu qu’on est pris soin de réaliser un snapshot avant une mise à jour par exemple, il est possible de revenir en arrière en restaurant ce snapshot en cas de problème majeure lors de cette mise à jour. Un autre exemple est le test de logiciels qui finissent pas polluer MsWindows par exemple : on restaure le snapshot et on est certain que l’ensemble des modifications apportées par les logiciels installés n’existe plus : on revient en arrière dans le temps !

Les applications sont multiples et ne dépendent beaucoup que de la manière dont vous envisagez vos usages.

Quels logiciels pour virtualiser ?

Pour ma part, j’ai découvert pour un usage personnel, la virtualisation avec VmWare Server car il était gratuit (et qui l’est toujours) . En production nous utilisons Vmware ESXi ainsi que Vmware Server.  Nous commençons à nous tourner vers Xen qui est aussi une solution performante de virtualisation de serveurs.


Le particulier sous Windows pourra se tourner vers VirtualBox (qui tourne aussi bien en environnement hôte Windows que Linux ou MacOs) , QEmu, VirtualPc ,… alors que celui sous Linux aura intérêt à prendre Xen ou VirtualBox.

Cet article n’est qu’une approche de description de la virtualisation et il sera amené à être complété prochainement.

____________________________

(1)Dual boot : procédé qui consiste à installer sur son disque dur deux systèmes d’exploitation en général dans deux partitions différentes mais un seul est exécuté à la fois , et pour changer on est obligé de redémarrer l’ordinateur.

Articles en relation avec celui-ci

Cette entrée a été publiée dans Linux, Logiciels, Windows, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>