Tips : Se connecter à Internet en Wifi quand on est en déplacement ou en vacances

Lorsqu’on est en vacances ou en déplacement, il est utile, voire nécessaire, de se connecter à Internet avec son propre matériel , que ce soit son ordinateur portable , sa tablette numérique ou son téléphone.

Outre la 3G, il est possible d’utiliser des points d’accès wifi, appelés en général HotSpot.

Ils sont de différentes natures, la plupart du temps gratuit, et ce sont ces ressources et où s’y connecter que je vais exposer ici .

Les FAI

De plus en plus , les Fournisseurs d’Accès Internet (FAI) français offrent la possibilité de partager la connexion Wifi de sa box en créant un réseau « invité » pour les autres abonnés du même fournisseur, tout en séparant le réseau invité de votre propre réseau local.
Ainsi, l’abonné qui accepte se type de partage est autorisé lui-même, lors de ses déplacements, à utiliser le Wifi d’un autre abonné.
Une identification est nécessaire pour accéder ainsi au réseau partagé. Selon le FAI, ce sont les identifiants habituels de la box (Neuf-SFR par exemple) ou des identifiants spécifiques (Free).
A ce jour, les FAI proposant ce type de services sont Free ( le premier à l’avoir proposé historiquement) , Neuf-SFR, Bouygues avec sa Bbox et il semblerait qu’Orange va proposer la même chose à partir du mois d’Aout de cette année.

La procédure de mise en oeuvre est expliqué dans les rubriques Assistance de ces FAI.
Le cas échéant, si la demande est très présente, je rédigerai un tuto pour quelques FAI.

En général ces ressources sont disponibles a proximité des zones résidentielles.


les Hôtels, Restaurants et Bar-Cafés :

Nombreux maintenant sont les restaurants et cafés qui affichent un panonceau Wifi gratuit disponible.  Ceux-ci disposent d’une installation qui permet à leurs clients de se connecter à Internet.  La plupart du temps, il s’agit d’un portail captif en réseau ouvert (pas de mot de passe à saisir) où il faut accepter des conditions d’utilisations « classiques ». Dans les cas où le réseau nécessite un mot de passe, il s’agit la plupart du temps de quelque chose d’assez simple tel que le numéro de téléphone, le nom de l’établissement, etc …

Parmi les grandes chaines de restauration ou d’hôtels qui proposent généralement ce type de service, on retrouve évidemment les Mac Donald’s , Flunch , Campanile, Logis de France, Etap’hotel, Ibis  etc …

Il arrive d’ailleurs que dans les hôtels, il s’agisse de HotSpot Orange qui sont gratuits pour les clients Orange disposant d’un forfait approprié… mais payant pour les autres.

 

Gîtes, campings, etc …

C’est dans ces hébergements que l’on trouve les solutions les plus diverses. Cela va du simple réseau ouvert dédié dans les bars des campings, au portail captif du type QuickSpot SpotCoffee (payant pour celui qui fournit le wifi :-( ) , en passant par la clé wifi de la box adsl qui vous est communiquée ou le point d’accès FON .

Comme, je fréquente plutôt cette dernière catégorie, je m’assure avant réservation qu’il s’agit bien de Wifi gratuit, car il m’est assez difficile de « décrocher » de ma connexion même en vacances ( ne serait-ce que pour avoir la météo ;-) … et certains emails aussi :) ).

Mais quelque soit l’établissement, il faut bien distinguer Wifi disponible et   Wifi GRATUIT  disponible …. c’est pas la même chose.
Sans vouloir lancer de troll et autres polémiques, il est clair que pour moi le wifi doit être gratuit pour un usage « vacances ». D’ailleurs, dans mes réservations, je ne sélectionne que les hébergements qui propose du Wifi gratuit : exit ceux qui ne le proposent pas et ceux qui le font payer.  Heureusement, ils sont de plus en plus nombreux à le proposer et plus la demande sera forte, plus on en verra !

 

Les problèmes posés par le Wifi gratuit.

Du fait de la loi  Hadopi (qui à mon humble avis n’apporte plus de problèmes qu’elle n’en résout, mais c’est un autre sujet…) , il peut être intéressant de se préoccuper de ce qui se passe en cas d’utilisation malveillante du Wifi . Les FAI l’ont bien compris et pour favoriser malgré tout le développement de ces HotSpots pour leurs abonnés, ils ont mis différents procédés techniques qui permettent d’affranchir celui qui offre le point d’accès de l’utilisation  qui en est faite. La plupart du temps, une adresse IP externe spécifique est attribuée ( Free par exemple ) à la personne qui se connecte avec des identifiants  qui lui sont propres.

Reste que pour les particuliers qui font chambre d’hôtes et gîtes, la solution n’est pas forcément évidente sans quelques connaissances. Mais des solutions existent, plus ou moins sophistiquées. Enfin, il faut penser aussi que les gens ne viennent pas en vacances pour faire spécifiquement du téléchargement, ceci dit, il est vrai qu’il vaut mieux prévenir que guérir.

Les HotSpots QuickSpot de SpotCoffee, ceux de FON (partagés avec ceux de SFR car un partenariat existent entre les deux)  ou d’autres encore,  quand à eux, reposent souvent sur la même adresse IP externe que le point d’accès, mais les requêtes sont logguées et identifiées par l’inscription préalable qu’à dû remplir  » l’usager du service «   .

En guise de conclusion :

Comme on le voit, il est souvent (mais pas toujours !) possible de trouver le moyen de se connecter en Wifi suivant les lieux où on se trouve : il faut observer les panonceaux annonçant la disponibilité du Wifi. Les type de lieux indiqués ne constituent pas une liste exhaustives, car il y a aussi des gares, des aéroports, universités (à condition d’avoir un login) , etc …. mais compte tenue de la saison actuelle , j’ai plutôt orienté cet article autour des vacances.

Articles en relation avec celui-ci

Cette entrée a été publiée dans Astuces/Tips, Informatique, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>